Bienvenue dans les reves

Comment comprendre les rĂȘves ?

Introduction sur comment comprendre les rĂȘves

Pourquoi les rĂȘves nous fascinent-ils ? Qui ne souhaiterait pas connaitre leur vĂ©ritable signification et le message personnel qu’ils renferment ? Le sommeil est un Ă©tat diffĂ©renciĂ© de la conscience dans lequel tout est possible. En rĂȘvant, nous changeons la rĂ©alitĂ© quotidienne pour un monde de possibilitĂ©s illimitĂ©es qui, de plus, est Ă  la portĂ©e de tous.

Si l’intĂ©rĂȘt pour les visions oniriques a toujours existĂ©, de nouvelles façons de les Ă©tudier ont vu le jour ces derniĂšres dĂ©cennies avec des rĂ©sultats intĂ©ressants. A l’approche scientifique classique, viennent s’ajouter d’anciennes connaissances sur leur rĂŽle et leur interprĂ©tation traditionnelle. Voici donc notre vision des choses dans ce Guide de la voyance pour mieux comprendre les rĂȘves.

D’une part l’analyse des symboles oniriques et des archĂ©types est approfondie, les considĂ©rations neurologiques sont complĂ©tĂ©es par des explications sur les Ă©tats modifiĂ©s de conscience. D’autre part, l’Ă©tude des processus oniriques est associĂ©e Ă  une approche holistique globale. En fin de compte, on connait beaucoup mieux toutes les facettes, la plupart favorisant la connaissance de soi. En rĂ©sumĂ©, Ă©tant donnĂ© que les songes font partie de l’existence humaine et nous accompagnent toute la vie, cela vaut la peine de mieux connaitre le potentiel qu’ils renferment pour comprendre les rĂȘves. Vous pouvez d’ailleurs aller vĂ©rifier la signification de vos rĂȘves grĂące Ă  notre Dictionnaire des RĂȘves.

On a attribuĂ© aux rĂȘves diffĂ©rents degrĂ©s de pertinence tout au long de l’histoire. Mais Ă  quoi servent les rĂȘves ? Quel est la signification des diffĂ©rents types de rĂȘves ? Ou encore comment se souvenir des rĂȘves que l’on fait ? Des questions qui nous amĂšnent Ă  nous demander sur pourquoi rĂȘvons nous ? Pour mieux comprendre les rĂȘves, chaque culture les a valorisĂ©s et abordĂ©s de façon diffĂ©rente. Ils ont fait pour cette raison l’objet de nombreuses interprĂ©tations des rĂȘves et hypothĂšses : ils ont Ă©tĂ© tour Ă  tour considĂ©rĂ©s comme des messages divins ou des prĂ©monitions d’évĂ©nements. Ou bien comme des reprĂ©sentations du pĂ©chĂ© ou des signaux de l’inconscient. Cette portion onirique de notre quotidien conserve toutefois, jusqu’Ă  aujourd’hui, une bonne partie de son mystĂšre.

Un adulte dort normalement 8 heures par jour, c’est-Ă -dire le tiers de sa vie, une proportion en rien nĂ©gligeable. Une personne de soixante-dix ans, par exemple, a dormi pendant vingt-six ans. Et sur ces vingt-six ans, elle en a consacrĂ© cinq entiĂšrement Ă  rĂȘver. En dĂ©finitive, nous parlons ici de pĂ©riodes vitales suffisamment Ă©tendues pour leur prĂȘter toute l’attention qu’elles mĂ©ritent.

Les reves

MĂȘme si l'on ne s'en souvient pas, nous rĂȘvons toujours

Nous ne rĂȘvons pas tout le temps que nous dormons, nous traversons tout au long de la nuit plusieurs cycles de sommeil, comme nous le verrons plus loin. En outre, pour comprendre les rĂȘves, certaines personnes oublient totalement leurs rĂȘves et affirment ne jamais rĂȘver, alors que d’autres s’en souviennent presque entiĂšrement. La plupart d’entre nous se rappellent quelques Ă©lĂ©ments et conservent occasionnellement un souvenir trĂšs dĂ©taillĂ© d’un songe qui, pour une raison ou une autre, les a particuliĂšrement impressionnĂ©s ou leur a paru particuliĂšrement important. Mais nous avons, presque tous, la sensation que certains rĂȘves ont quelque chose d’intĂ©ressant Ă  nous dire.

Les songes n’ont pas Ă  ĂȘtre prophĂ©tiques, mĂȘme si certains peuvent l’ĂȘtre et que les prĂ©monitions existent. Pour comprendre les rĂȘves, ils n’ont pas spĂ©cialement Ă  nous avertir d’une prochaine maladie, mĂȘme si parfois ils le font. Ils ne sont pas nĂ©cessairement liĂ©s aux problĂšmes et soucis de notre vie quotidienne, bien qu’ils le soient frĂ©quemment. Et cependant, nous avons presque tous l’impression que nos rĂȘves ont un sens, et nous aimerions bien savoir lequel.

L’intĂ©rĂȘt pour la signification des rĂȘves a survĂ©cu bien au delĂ  de l’Ă©poque oĂč l’on pensait qu’il s’agissait de messages divins. L’oeuvre de Freud avec sa psychanalyse, Jung et d’autres a donnĂ© Ă  leur analyse une part importante dans la psychothĂ©rapie et la comprĂ©hension de l’inconscient. Il ne fait donc aucun doute que nous pouvons nous enrichir et mieux nous connaitre si nous nous rappelons et examinons nos rĂȘves, pour aller jusqu’Ă  prĂ©dire l’avenir de vos rĂȘves.  Et si nous apprenons finalement Ă  dĂ©couvrir ce qu’ils peuvent signifier pour nous.

Parfois, se souvenir d’un songe agrĂ©able, c’est comme recevoir un cadeau. Quel plaisir que de se rĂ©veiller et de pouvoir reconstruire, plus ou moins prĂ©cisĂ©ment, l’histoire que notre esprit a fabriquĂ©e Ă  sa guise. Si en revanche, nous avons fait un cauchemar, s’en souvenir est le premier pas pour commencer Ă  libĂ©rer la tension accumulĂ©e et nous procure trĂšs souvent des indices sur un Ă©lĂ©ment du quotidien qui nous prĂ©occupe ou qui ne fonctionne pas du tout. Comprendre les rĂȘves dans l’univers des songes va bien au-delĂ  du simple fait de dormir, rĂȘver, se rĂ©veiller et se souvenir ou non du rĂȘve : il renferme une trĂšs prĂ©cieuse source d’informations sur nous-mĂȘmes.

magie des reves

Bien que le cadre dans lequel les rĂȘves s’Ă©laborent ne puisse s’expliquer depuis une perspective rationnelle, les visions oniriques constituent une façon diffĂ©rente (et beaucoup plus fiable qu’il n’y parait) d’accĂ©der Ă  la connaissance des personnes.

MalgrĂ© les progrĂšs scientifiques et technologiques, le cerveau comporte de nombreuses Ă©nigmes Ă  Ă©lucider. Aujourd’hui encore, pour comprendre les rĂȘves, nous nous posons pratiquement le mĂȘme lot de questions essentielles qui se sont toujours posĂ©es et elles restent sans rĂ©ponse.

Pour une Ă©trange raison (ou c’est peut ĂȘtre l’intuition), nous voulons croire que la vie est autre chose que naĂźtre, croĂźtre, s’alimenter, jouir d’un bien-ĂȘtre personnel plus ou moins sophistiquĂ© et puis mourir. Nous avons besoin de lui donner un sens, une signification de caractĂšre plus profond. Les individus possĂšdent une incroyable d’adaptation et peuvent rĂ©sister devant les conditions les plus adverses, mais sont incapables de continuer sans un sens ou une motivation.

Trouver un sens Ă  la vie est bien sĂ»r quelque chose de compliquĂ© puisqu’il n’existe pas une seule explication applicable Ă  tous. Comment comprendre les rĂȘves, cela varie non seulement selon les personnes, mais aussi les sociĂ©tĂ©s et les religions.

De plus, il n’est pas possible d’appuyer cette recherche de sens sur des arguments scientifiques et relationnels. Et pourtant cette interrogation st bien lĂ  Ă  tourner en rond dans notre esprit. Comme cela se passe quand on s’interroge sur l’existence de Dieu : d’un point de vue empirique, personne n’a pu la prouver, et pourtant personne n’a non plus Ă©tĂ© capable de la rĂ©futer.

Une dose de mystĂšre

Un sentiment gĂ©nĂ©ralisĂ© traverse, de toute façon, tous les ĂȘtres humains : c’est la sensation dans une plus ou moins grande mesure, qu’il doit y avoir quelque chose au-dessus de la raison, au delĂ  de la pure perception sensorielle et physique du monde. Dans le pĂ©riple vital de chaque personne et sa dĂ©couverte de l’inconnu peuvent apparaĂźtre la religion, la connaissance intellectuelle, le travail, la solidaritĂ©, etc. Dans la recherche spirituelle et pour comprendre les rĂȘves, d’autres Ă©lĂ©ments se font jour, parmi lesquels les rĂȘves constituent une bonne « matiĂšre premiĂšre ».

IndĂ©pendamment de la relation que nous entretenons avec le spirituel, il existe un terrain oĂč la raison et les sens ne parviennent pas… et c’est lĂ  que se situent justement les rĂȘves. C’est peut-ĂȘtre d’ailleurs pour cela qu’on les a considĂ©rĂ©s comme des messages divins durant des siĂšcles. On ne peut affirmer qu’ils le soient, mais on ne peut pas non plus le nier si facilement. Ce dont nous sommes surs, c’est qu’ils nous conduisent vers un plan de la rĂ©alitĂ© diffĂ©rent oĂč le fonctionnement des choses est autre : hors de notre contrĂŽle et du sens commun. Étonnamment, pour comprendre les rĂȘves Ă  l’intĂ©rieur mĂȘme de ce plan Ă©trange, nous continuons Ă  sentir des sensations, aussi lĂ©gĂšres et intenses que celles que nous Ă©prouvons quand nous sommes Ă©veillĂ©s.

Les reves

Quoiqu’il en soit, ce prolongement des sentiers du monde intĂ©rieur dans la vie personnelle a une importance bien distincte selon les diffĂ©rentes cultures et groupes sociaux. Dans certaines sociĂ©tĂ©s, il occupe presque toute la vie quotidienne, tandis que dans d’autres, comme dans la plupart de celles du monde contemporain occidental, l’activitĂ© frĂ©nĂ©tique et le besoin d’immĂ©diatetĂ© ne laissent que peu d’espace et de temps pour la rĂ©flexion.

Mais est-il possible de prĂ©dire le futur Ă  travers la lecture d’un rĂȘve ? Bien qu’il reste encore beaucoup Ă  dĂ©couvrir sur le pouvoir et les capacitĂ©s de l’esprit humain, il y a suffisamment de preuves pour le confirmer. D’autant plus qu’il est aujourd’hui possible de fabriquer son propre attrape-rĂȘves. Selon le sens commun ou selon certaines formes rationnelles de pensĂ©e, vouloir comprendre les rĂȘves n’est pas chose facile Ă  accepter ni Ă  comprendre. Cependant, nous ne pouvons pas fermer les yeux devant l’Ă©vidence : il existe d’autres formes de perception de la rĂ©alitĂ© qui dĂ©passent nos limites spatio-temporelles. De mĂȘme, il est une façon de prĂ©voir les Ă©vĂ©nements au delĂ  de la rationalitĂ© du monde et de l’esprit, avant qu’ils n’aient lieu Ă  l’intĂ©rieur de notre notion ordinaire du temps et ça les chamans l’ont bien compris. Ce qui se passe, c’est que nous ne savons pas encore comment sont les choses et pourquoi elles sont ainsi.

Le Potentiel de l’esprit humain est tel qu’il peut arriver que quelqu’un reproduise de façon exacte les situations qu’il a vues en rĂȘve. Et puis il y a ceux pour qui (et c’est bien leur droit) les rĂȘves prĂ©monitoires sont le fruit d’une simple coĂŻncidence. Il se peut que tous aient un peu raison…

En tout cas, il est sur qu’ĂȘtre attentif aux rĂȘves nous aide beaucoup Ă  nous comprendre nous-mĂȘmes car cela nous rapproche de l’origine de nos dĂ©sirs, erreurs et peurs.

Vous pouvez voir Ă©galement