Dictionnaire des reves

Le Dictionnaire des Rêves

a  .  b  .  c  .  d  .  e  .  f  .  g  .  h  .  i  .  j  .  k  .  l  .  m  .  n  .  o  .  p  .  q  .  r  .  s  .  t  .  u  .  v  .  w  .  x  .  y  .  z

Vous devez prendre ce Dictionnaire des Rêves comme une sorte de carte de navigation de la Voyance Divinatoire destinée à vous aider à élucider les précieux messages de vos rêves. Vous trouverez ici un lexique de tous les mots représentants les détails de vos rêves. Nous vous proposons un parcours à travers les différentes approches existantes du monde des rêves. Elle permet ainsi de comprendre les diverses significations qu’ils renferment, ainsi que l’importance qu’il y a à toujours les singulariser. En effet, non seulement leur message doit être personnalisé, mais les circonstances dans lesquelles ce message est produit doivent être aussi établies.

Le même songe, chez la même personne, peut revêtir un sens différent selon le moment ou les expériences personnelles. Il convient donc d’évaluer soigneusement la pertinence de chaque interprétation que ce soit au niveau des détails que de façon plus globale.

Ce Dictionnaire des Rêves vous permettra de vous initier un chemin de découverte pour que chacun d’entre vous puisse, à sa manière, trouver la propre interprétation de ses rêves. Il est de votre devoir solitaire que de pouvoir déchiffrer les épisodes nocturnes qui se dissimulent dans les détails de vos rêves (peut être émané par l’un de vos anges gardiens parmi les 72 Anges de la Kabbale qui sait ?).

Même si bien entendu un spécialiste est capable de vous aider dans ses interprétations. Exercez-vous donc, à partir des mots listés, à mieux comprendre la signification de vos rêves parmi les nombreux thèmes du monde onirique. Ces deux parties sont ainsi reliées entre-elles car elles permettent de donner des milliers de combinaisons et d’interprétations.

Un Dictionnaire des Rêves avec une liste de mots de A à Z

Vous trouverez dans cette partie une grande liste de mots classés de A à Z afin de retrouver la signification aux rêves cachés au fond de votre subconscient. Le grand nombre de symboles dans ce Dictionnaire des Rêves vous donnera une chance de devenir plus conscients sur votre vous intérieur. L’analyse des rêves et les symboles qu’ils représentent remonte à 4000 ans avant Jésus-Christ et changeront constamment au fur et à mesure que votre vie évolue.

Interpréter les rêves

La meilleure personne pour analyser le vrai sens de votre rêve, c’est le rêveur, c’est à dire vous-même. Notre Dictionnaire des Rêves vous donnera un aperçu et vous aidera à trouver ce qui se cache derrière les détails de ce dont vous rêviez. L’interprétation des rêves ne relate pas vraiment de la science mais demande du temps et de la pratique comme toute autre compétence dans la vie. Avoir une ouverture d’esprit vous aidera aussi bien dans l’analyse de vos rêves.

Tenir un journal des rêves pourrait être tout à fait intéressant pour noter tout ce qui apparaîtra dans votre rêve. Si la plupart des détails du rêve apparaissent comme des métaphores, vous devez prendre le temps de décoder ce que cela pourrait signifier pour vous.

Tous ces symboles ne peuvent pas s’appliquer à tous les rêveurs de la même façon. En effet, par exemple un serpent qui pourrait représenter un danger pour l’un pourrait être une grande chance pour un autre. Tout dépendra de votre situation de vie actuelle et de votre humeur. Les types de rêves et de symboles que vous devrez analyser vous donnera un aperçu sur la façon d’analyser un rêve correctement. Nous vous donnerons, dans ce Dictionnaire des Rêves, un aperçu des informations pour l’analyse de vos rêves.

Comment utiliser ce Dictionnaire ?

Des messages subjectifs

Ce Dictionnaire des Rêves ne peut pas être simplement pris au pied de la lettre. Les rêves de chacun sont complètement individuels, de sorte que ces informations ne peuvent pas vous dire quel sens exact a pour vous un rêve déterminé ou un symbole. Il faut soi-même faire l’interprétation.

Les facteurs influençant l’interprétation de nos rêves sont le contexte quotidien, les souvenirs du passé, les aspirations, les peurs, les soucis, le caractère… Bien que beaucoup de choses coïncident avec l’expérience collective, le langage des rêves est particulier à chacun et non transférable. Ainsi, tout élément différent, aussi petit soit-il, peut changer le décryptage final du songe, ou tout du moins le nuancer. La signification onirique que nous proposons de chaque symbole dans ce Dictionnaire des Rêves permettra d’orienter notre interprétation et de déchiffrer ce que notre inconscient essaie de nous dire.

Pour que l’analyse soit plus simple, nous avons également inclus dans ce Dictionnaire des Rêves quelques interprétation de rêves particuliers, pour lesquels nous avons tenu compte non seulement des éléments de l’épisode onirique Mais aussi de la situation vitale concrète du rêveur : ses peurs, ses préoccupations, les circonstances externes qui l’entouraient au moment où le rêve s’est produit, etc.

Pour analyser correctement votre rêve, vous devez remarquer l’élément le plus significatif qui y apparaît : cela peut être un objet, une histoire, un personnage, etc. Avec la pratique, vous saurez instinctivement sur quoi vous concentrer. Cependant, si après réflexion, vous ne trouvez aucun sens à cet élément, ne le prenez pas en compte.

Le langage de vos rêves

Après avoir découvert quel est l’élément essentiel de votre rêve, cherchez un sens dans la partie alphabétique de ce livre. Tenez compte du fait que l’atmosphère est aussi importante que le thème. Par exemple, si vous rêvez que vous avez perdu une valise et que vous la chercher en vain, la perte et l’idée de recherche sont probablement aussi pertinentes que le fait que ce soit une valise, et non un autre objet qui figure dans votre épisode onirique. Les sensations que ce rêve produit en vous seront également très significatives : vous vous sentez angoissé ? Ou alors au contraire, vous restez calme sur le moment ?

Il faut aussi bien faire la distinction, dès le début, entre ce qui est relatif aux événements récents (gravés dans notre mémoire immédiate) et l’information la plus importante. Ce qui nous est arrivé le jour d’avant, ou ce que nous préparons pour le jour suivant, peut se voir reflété dans nos rêves, et en conséquence, nous désorienter. Ainsi les rêves évoquant des faits proches n’ont habituellement pas d’autre sens que le sens littéral.

Enfin, il est recommandé de parler de nos activités oniriques avec des personnes proches qui sont intuitives, car leur opinion peut nous ouvrir, sans aucun doute, les portes du songe. Souvent, une vision plus objective peut nous faire découvrir des choses sur nous dont nous ne sommes même pas conscient.

Deux interprétations : Psychologie et ésotérisme

L’interprétation des rêves favorise la connaissance de nous-même en nous permettant de mieux comprendre notre était psychologique. Il n’existe naturellement pas qu’une seule interprétation correcte pour tout le monde. La lecture se fera par un chemin ou un autre, selon chaque rêveur et les circonstances du moment. Avec l’aide de ce Dictionnaire des Rêves et des symboles les plus communs, nous commencerons par découvrir le message que notre inconscient veut nous transmettre.

Dans les pages qui suivent de ce Dictionnaire des Rêves, nous proposons une longue liste d’entrées, avec la signification et le symbolisme auxquelles elles renvoient. Vous observerez que certains mots incluent, en plus de l’explication psychologique commune, une autre plus énigmatique : le point de vue ésotérique.

D’un coté, c’est le sens psychologique s’appuyant principalement sur les théories de Freud et de Jung qui est développé, en tenant également compte des autres progrès réalisés en matière psychologique. De l’autre, c’est le sens ésotérique provenant de la tradition et des croyances des civilisations antiques qui est présenté.

Le coté spirituel

Nous avons balayé les approches très diverses qui, dans différentes époques et cultures, ont permis à l’humanité d’aborder le monde des rêves et d’essayer de comprendre leur sens et leur signification. Avant de terminer ce petit parcours, nous nous concentrerons un instant sur le coté spirituel. Certains considèrent que les rêves ont tendance à nous guider vers la profondeur de notre être, où nous pouvons boire à la source de la spiritualité sincère. Le but de cette source n’est pas que nous nous découvrions, mais de nous rappeler qui nous sommes et pourquoi.

Nous avons commenté et analysé différentes facettes des rêves : leur explication plus ou moins scientifique, les études sur leur mystérieux caractère ainsi que l’incroyable capacité qu’ils possèdent de nous donner une vision différente de notre intériorité. Il nous a paru opportun d’inclure, de façon très brève, ces quelques notes sur la relation que certains de nos rêves ont avec le sens ultime de la vie, soit parce que nous apprenons quelque chose qui enrichit notre âme, soit parce qu’ils complètent notre connaissance.

Avant la création de Dictionnaire des Rêves et selon la culture de l’Egypte ancienne, les dieux ont créé les rêves pour guider les hommes lorsqu’ils ne savent ou ne peuvent pas voir l’avenir. Pour les Indiens d’Amérique du Nord, le rêve est le signe ultime et décisif de l’expérience. Il est à l’origine des liturgies : il fonde l’élection des prêtres et donne la qualité du chaman. On peut en déduire la science médicale, le prénom qu’on donnera aux enfants ainsi que les tabous. Le rêve décide les guerres, des parties de chasse, des condamnations à mort et de l’aide à apporter. Seul le rêve pénètre l’obscurité eschatologique. Il est, comme le confirme la tradition, le seau de la légalité et de l’autorité.

Pour les Bantous du Kasaï (Congo), certains rêves sont rapportés par les âmes pendant qu’elles se séparent du corps en dormant et vont bavarder avec les âmes des morts. Ces songes ont un caractère prémonitoire pour le rêveur. Ils peuvent aussi constituer de véritables messages des morts adressés aux vivants et susceptibles d’intéresser donc l’ensemble de la communauté.

Rêves et méditations

Pour de nombreux peuples, le rêve est un véhicule de l’esprit qui résout les conflits intérieurs. De plus, il pacifie et donne espérance et vitalité à celui qui rêve, exprimant une forte union avec le sacré.

La tradition culturelle d’Orient se rattache autrement au monde onirique. Dans l’enseignement des yogis, tels que Sri Chinmoy par exemple, la pratique de la méditation est proposée comme le moyen le plus approprié pour élargir les horizons de notre conscience, et donc augmenter la qualité de notre relation avec les rêves.

La technique pour méditer que nous proposons est simple, mais doit être constante et prise au sérieux. La meilleure heure pour méditer est tôt le matin (à 3,4 ou 5h du matin). Après une douche, nous devons nous asseoir ou nous allonger, puis nous concentrer sur notre nombril. A aucun moment, nous ne devons penser à nos rêves. Il faut ensuite imaginer une roue sur le nombril, tournant à grande vitesse pendant 30 minutes, puis dormir près de 40 minutes. Si la méditation a été sérieuse et provient du plus profond du cœur, les rêves seront divins, dynamiques, beaux, émouvants et pleins de couleurs. Ils porteront sur les anges ou les divinités, sur notre vie spirituelle, ou sur des choses qui nous inspirent.

Une autre possibilité est de méditer environ 10 minutes avant de se coucher. Ce qui est clair, c’est que pendant que nous éprouvons ces émotions divines, les portes de notre conscience s’ouvrent à des mondes ou des plans supérieurs.

Diverses techniques y sont également décrites pour méditer : laisser l’esprit vide, l’esprit concentré sur sa propre respiration ainsi que sur un objet. Nous avons choisi cette dernière méthode qui est très facile à apprendre et à pratiquer.

Méditer avec l’esprit concentré sur un objet

Avant tout, il faut choisir un lieu tranquille, dans lequel nous pouvons être au calme et en silence entre 15 et 30 minutes au minimum. Nous choisirons également une posture dans laquelle nous nous sentirons à l’aise, par exemple assis. Nous n’avons pas à nous prendre pour des santons sur l’Himalaya, assis dans la posture parfaite du lotus, après quelques semaines de jeûne et sur le point de parvenir à l’illumination. Il suffira plutôt ici de contrôler l’esprit et d’éviter toute pensée qui pourrait nous distraire.

  1. Nous placerons une fleur, une bougie, ou un objet agréable en face de nous, à une certaine distance (un peu plus d’un mètre peut convenir). Il s’agit de concentrer toute notre attention sur l’objet choisi, tout en prenant conscience de notre respiration. Il ne faut même pas la forcer, mais observer comment la cage thoracique monte et descend sans tenter de la contrôler.
  2. Nous nous concentrons sur l’objet. Si certaines pensées traversent l’esprit, il ne faut absolument pas lutter contre elles, mais les laisser s’écouler sans cesser de nous concentrer sur l’objet un seul instant. Nous observerons ses détails et fermerons lentement les yeux jusqu’à ce que son image disparaisse. Si, après avoir fermé les yeux, l’objet de la méditation n’est pas vu clairement, nous répéterons le processus.
  3. Les yeux déjà ouverts, on réalise quelques respirations profondes et lentes avant de commencer à mouvoir lentement le corps pour abandonner la méditation.

Pour tous les Indiens d’Amérique du Nord, le rêve est le signal le plus important de l’expérience vitale. Il détermine l’élection des prêtres et la qualité du chaman ou homme de connaissance. Le rêve détermine l’autorité.

Les dreamcatchers ou attrape-rêves sont de belles roues de guérison, élaborés artisanalement, et qu’on offre d’habitude aux amoureux, aux amis, à l’occasion d’une naissance ou d’une célébration. Selon la légende, ils servent à attraper les cauchemars dans le filet pour ainsi les dissoudre.

Vous pouvez voir également 

Le Dictionnaire des Rêves
4.8 (95.51%) 49 vote[s]