chaman

Les origines du Chamanisme

Le chamanisme est n√© en Sib√©rie, o√Ļ les membres des tribus indig√®nes cueillaient le champignon Amanita muscaria, parfois toxique et tr√®s psychoactif. Une fois qu’il a √©t√© reconnu et class√© comme chamanisme, il est devenu √©vident que de nombreuses cultures √† travers le monde ont men√© des pratiques similaires.

Mysticisme chamanique

C’est peut-√™tre simplement la plus ancienne pratique spirituelle au monde, une pratique qui n’est pas n√©cessairement bas√©e sur la foi en un dieu particulier, mais plut√īt sur l’animisme, la croyance que tout est vivant et a un esprit.

Le chamanisme a persist√© dans le monde entier depuis ses d√©buts dans les anciennes cultures autochtones, y compris les chamans sib√©riens, indiens, am√©rindiens et sud-am√©ricains. Le chamanisme a d√Ľ lutter contre l’oppression des gouvernements et des religions du monde entier qui la per√ßoivent comme une pratique maniaque et primitive. Il fut donc compliqu√© de se cacher pour devenir Chaman et ainsi faire perdurer les traditions. Mais son mysticisme et sa pratique continue sont rest√©s forts gr√Ęce √† ses origines chamaniques dans des cultures tribales disparates, dont beaucoup n’ont eu que peu ou pas de contact pendant des si√®cles, tout en maintenant des traditions, croyances et rituels tr√®s similaires.

Qu’est-ce que le chamanisme ? Le chamanisme est consid√©r√© comme la cl√© de l’existence, tant que les rituels chamaniques seront pratiqu√©s, ils continuerons √† exister. Les chamans sont un lien entre notre plan et les plans sup√©rieurs de l’existence. Ils se relient au monde des esprits afin de gu√©rir, de contacter les anc√™tres d√©c√©d√©s, d’influencer le temps et d’√©lever la conscience.

Les devoirs du Chaman

Un chaman se soucie de la sant√© et du bien-√™tre de toute la communaut√©, pas seulement d’une seule personne. Cela s’applique √† toutes les plantes, √† tous les animaux et √† l’ensemble de l’environnement. Les chamans traversent les mondes spirituels, g√©n√©ralement en induisant un √©tat extatique, qui conduit ensuite √† des √©tats de transe et de transformations spirituelles, ou parfois physiques.

Cet √©tat est atteint par diff√©rentes m√©thodes, selon les traditions de la culture particuli√®re. Les chamans d’Am√©rique du Nord, comme ceux des tribus am√©rindiennes, sont connus pour induire un √©tat extatique par des techniques de privation comme le je√Ľne et l’isolement. Les chamans d’Am√©rique du Sud et de Sib√©rie sont connus pour utiliser des hallucinog√®nes et des intoxicants pour induire l’√©tat extatique, comme les champignons, le peyote, l’ayahuasca et l’alcool.

Le Chamanisme Sibérien

Les origines du Chamanisme ont d√©but√© en grande partie en Sib√©rie. La culture s’est retrouv√© dans les populations pastorales d’Asie du Nord, en particulier dans un groupe parlant une langue appel√©e Toungous. Dans toute la Sib√©rie et la Mongolie, le chaman √©tait l’un des membres les plus v√©n√©r√©s d’une tribu. Soit ils √©taient initi√©s par d’autres chamans, soit ils faisaient un voyage spirituel solitaire hors de la tribu pour entrer en contact avec les esprits et apprendre leurs voies mystiques. Les chamans se classeraient dans diff√©rentes classes en fonction de leurs sp√©cialit√©s. Certains repousseraient les mauvais esprits, d’autres agiraient comme gu√©risseurs, et certains conjureraient des sorts ou de la magie noire.

Les yourtes qui sont communes dans les zones nomades de Sib√©rie et de Mongolie sont tr√®s symboliques dans le chamanisme. La yourte est le lien entre le monde souterrain, le plan physique et le ciel. La fum√©e qui √©mane du milieu de la yourte est le chemin que l’on pense emprunter pour emmener le chaman dans le monde cosmique lors des c√©r√©monies de contact avec les morts.

L’hallucinog√®ne botanique de choix pour les chamans en Sib√©rie est l’Amanita muscaria, ou champignon de la mouche agaric. Le champignon est tr√®s toxique et peut √™tre mortel √† fortes doses, donc le chaman doit √™tre capable d’identifier correctement et de prendre la bonne quantit√©. Les chamans sib√©riens nourrissaient les champignons aux rennes et buvaient leur urine pour inactiver le poison et atteindre ses effets psych√©d√©liques.

Alors que le chamanisme √©tait interdit sous l’Union sovi√©tique, il a connu une r√©surgence depuis la chute de l’URSS. Les chamans sib√©riens modernes croient qu’un quart de sa population pratique le chamanisme. Cette secte du chamanisme est appel√©e Tengerisme et a √©t√© reconnue comme une religion nationale. Cette pratique chamanique se concentre sur l’environnementalisme et la coexistence avec d’autres religions. Alors que certains y voient la persistance dans une √®re et une it√©ration modernes, d’autres pensent qu’il a perdu des √©l√©ments cl√©s des origines du Chamanisme et est maintenant pratiqu√© parce qu’il est √† la mode.

Les Chamans d’Am√©rique du Nord

Les chamans d’Am√©rique du Nord acqui√®rent g√©n√©ralement leur pouvoir par h√©ritage, par qu√™te personnelle, par √©lection ou par pouvoir spirituel. Ils se sp√©cialisent souvent dans l’enl√®vement d’objets intrusifs – souvent en aspirant l’objet, au sens propre ou figur√©, pour √©liminer les maladies ou tout ce qui est physiquement malade. D’autres pratiques chamanistes visent √† influencer le temps, √† aider √† la chasse ou √† fournir de la sagesse pour l’avenir.

Cependant, le chamanisme nord-am√©ricain se concentre avant tout sur la gu√©rison. La majorit√© des chamans am√©rindiens sont des hommes, bien que les chamans f√©minins soient omnipr√©sents dans les tribus situ√©es dans le nord de la Californie. Le chamanisme de l’Am√©rique du Nord arctique est plus √©troitement li√© au chamanisme sib√©rien que celui de la partie la plus au sud du continent.

Les Chamans d’Am√©rique du Sud

Les chamans d’Am√©rique du Sud, situ√©s principalement en Amazonie, sont des figures de proue dans leurs tribus. Le chaman sud-am√©ricain est √©troitement associ√© aux jaguars et souvent le mot utilis√© pour un chaman est similaire au mot pour jaguar. On pense que les chamans sont capables de se transformer en jaguars √† volont√© et que les jaguars ne sont pas consid√©r√©s comme de v√©ritables animaux, mais comme un chaman transform√© ou l’√Ęme d’un chaman d√©funt qui se d√©place dans le royaume physique. Des tribus disparates avec peu ou pas d’interaction ont presque universellement associ√© les chamans aux jaguars et croient en cette capacit√© de transformation.

De nombreux chamans sud-am√©ricains font des c√©r√©monies ayahuasca afin d’atteindre l’√©tat extatique en cr√©ant un th√© √† partir de la plante Banisteriopsis caapi, souvent appel√©e yag√©. Cette plante contient le compos√© psychoactif DMT, qui produit l’une des exp√©riences psych√©d√©liques les plus intenses connues de l’homme. Consomm√© seul, le DMT de Banisteriopsis caapi est annul√© par une enzyme dans l’estomac appel√©e monoamine oxydase. C’est pourquoi le yag√© est m√©lang√© √† une autre plante contenant un IMAO, ou inhibiteur de la monoamine oxydase, le m√™me compos√© contenu dans plusieurs antid√©presseurs. Comment les chamans savaient-ils m√©langer ces deux plantes particuli√®res parmi les infinies combinaisons possibles parmi les 40.000 diff√©rentes variantes de plantes de la for√™t tropicale humide ? Mais si vous leur demandez, ils vous diront que les plantes elles-m√™mes leur ont dit.

Les chamans administrent ce compos√© aux chercheurs et le prennent souvent eux-m√™mes pour se connecter au monde des esprits. D’autres chamans d’Am√©rique du Sud utilisent la mescaline, une drogue psychoactive du Peyote, de San Pedro et d’autres cactus pour induire l’√©tat chamanique.

Un √©l√©ment cl√© utilis√© par les chamans sont les instruments jou√©s pour activer l’√©tat extatique. G√©n√©ralement, on utilise un tambour, mais en Am√©rique du Sud, on secoue souvent les hochets en place ou en plus d’un tambour. Pour les chamans sud-am√©ricains, le hochet est tr√®s symbolique de l’√©tat d’√©veil entre notre monde et le monde spirituel avec lequel ils se connectent. La gourde du hochet repr√©sente l’univers, tandis que les graines ou les pierres √† l’int√©rieur repr√©sentent les √Ęmes des anc√™tres qui sont pass√©s. Le lien entre le chaman et nos anc√™tres est vu √† travers le manche du hochet, repr√©sentant l’arbre du monde comme une voie de connexion avec le cosmos.