Les prĂ©sages d’animaux

Avec les prĂ©sages d’animaux, nous accĂ©dons Ă  une autre dimension de la divination. Les phĂ©nomènes extraordinaires, les astres et les Ă©lĂ©ments reflĂ©taient l’ordre et les accidents de l’univers (le macrocosme) dans l’existence des individus (le microcosme), alors que les animaux sont des ĂŞtres vivants, tout comme nous.

Mais, à la différence de l’humanité qui a pris ses distances avec la nature au point de devenir aveugle aux signes qu’elle recèle, le règne animal est entièrement régi par instinct. Les animaux sont donc de plus sûrs témoins que nous-mêmes des messages du Destin, car en eux aucune volonté, aucune réflexion ne vient s’interposer pour déformer et brouiller la réception de ces messages.

C’est pourquoi, depuis les temps les plus reculĂ©s, les prĂ©sages d’animaux ont servi Ă  dĂ©partager les hommes, Ă  trancher les conflits, Ă  dĂ©cider en toute neutralitĂ© dans les situations incertaines. L’exemple le plus cĂ©lèbre en est sans conteste celui de la fondation de Rome. Les deux frères jumeaux Romulus et RĂ©mus s’étaient mis d’accord pour fonder une ville, mais se disputaient la primauté : chacun revendiquait cet honneur. On dĂ©cida d’interroger le Destin en recourant aux prĂ©sages et aux superstitions qui risquaient le moins d’être contestĂ©s. Les deux frères devaient se rendre sur deux collines qui se faisaient face, et qui correspondaient Ă  l’endroit oĂą chacun voulait Ă©difier la ville ! le mont Aventin pour RĂ©mus, le mont Palatin pour Romulus. De leur position respective, ils devaient compter les vautours qu’ils apercevaient dans le ciel, celui qui en verrait le plus Ă©tant dĂ©clarĂ© vainqueur. RĂ©mus en vit six, et Romulus, c’est Ă  lui qu’échut la gloire de fonder sur le Palatin la ville qui prit son nom, Rome.

Les Oiseaux

Comme l’exemple précédent le montre, on accordait aux oiseaux une attention toute particulière dans l’Antiquité. Habitant du ciel, les oiseaux étaient considérés comme plus près des dieux, donc plus à même de signifier aux hommes leur volonté. Un collègue de devins, les augures, étaient spécialement chargé d’observer et d’interpréter le vol, la nourriture et le chant des oiseaux. Les oracles qu’on en tirait, sous le nom d’auspices, déterminaient la réussite ou l’échec des entreprises, et ils étaient scrupuleusement respectés. Les mots d’augure et d’auspice ont d’ailleurs pris une extension universelle, venant à désigner tout présage, quel qu’il soit.

La règle principale de l’observation du vol des oiseaux est la suivante : voir un oiseau voler de gauche Ă  droite est un bon prĂ©sage d’animaux, et de droite Ă  gauche un mauvais prĂ©sage.

Les oiseaux volant de passage qui arrivent plus tôt que de coutume des pays froids prédisent un hiver rigoureux. Les oiseaux volant près du bord des rivières indiquent la pluie. Une personne qui entend des oiseaux chanter le matin recevra de bonnes nouvelles dans la journée.

De même lorsqu’une personne quittant sa maison voit un oiseau vole tout près d’elle, elle recevra dans la journée des nouvelles qui la mettront d’excellente humeur. Mais si l’oiseau vole sur elle, comme pour l’attaquer, et qu’il la frôle de justesse, c’est signe qu’elle devra se tenir sur ses gardes. Trouver un nid d’oiseau avec la mère annonce une abondance de biens.

Voir des oiseaux se becqueter présage un mariage prochain : si ce sont des tourterelles ou des colombes, le mariage sera heureux. Voir un aigle voler annonce des gains et un triomphe. En effet, l’aigle symbolise la puissance et la gloire. Il est l’attribut de Zeus (Jupiter), le roi des dieux, c’est aussi l’oiseau du don prophétique par excellence : Jean de Patmos, l’auteur du livre de l’Apocalypse, où il annonce la fin des temps et le jugement dernier, fut surnommé « l’aigle de Patmos ».

Le corbeau est un oiseau prophétique, mais il annonce le malheur : son cri est un mauvais présage. Un corbeau qui s’abat sur le toit de la maison ou qui se pose sur le rebord d’une fenêtre est un signe de mort prochaine. Edgar Allan Poe, dans son poème Le Corbeau, résume le caractère néfaste de cet oiseau : le corbeau répète, comme un refrain obsédant, les deux mots « Never more » (plus jamais).

Le cri de la chouette est tenu pour un prĂ©sage d’animaux fatal, il faut cependant remarquer que la chouette a une double signification. Oiseau nocturne dont le cri ressemble Ă  une plainte d’agonie, elle prĂ©sente un aspect sinistre. Mais c’est aussi l’oiseau qui voit dans la nuit, et Ă  ce titre elle symbolise la sagesse : c’est l’oiseau de Minerve, que Hegel a cĂ©lĂ©brĂ©.

Le pigeon est l’oiseau messager, en croiser un Ă©tait rĂ©putĂ© bon signe et l’annonce d’une visite joyeuse. Mais il est Ă  craindre que la prolifĂ©ration, dans les grandes villes, de ces oiseaux n’attĂ©nue quelque peu cet aspect positif, il est courant en effet d’y rencontrer des pigeons morts ou estropiĂ©s, ce qui inverse la signification du prĂ©sage d’animaux.

Trouver chez soi une plume de pigeon est un signe de mort. L’alouette est traditionnellement un oiseau bénéfique. Un des talismans réputés les plus efficaces en magie noire est le pied d’alouette, qu’on porte avec soi pour se prémunir contre la persécution et le mauvais œil.

Dans le même ordre d’idées, un cœur de tourterelle enveloppé dans une peau de loup est supposé éteindre les sentiments d’amour. C’est là un exemple de sortilège divinatoire dont on ne saurait trop rappeler l’absurdité et le danger.

En voici un autre exemple : un œil d’hirondelle placé dans le lit de quelqu’un doit lui faire perdre le sommeil. A coup sûr, la personne victime de cette mauvaise plaisanterie pourrait se demander qui lui en veut à ce point et perdre le sommeil à cette idée. Outre leur caractère répugnant et sanguinaire, ces sortilèges sont inefficaces et inutiles, comme nous l’avons signalé dans notre introduction.

Entendre une huppe qui chante quand on vient de planter la vigne ou quand elle bourgeonne annonce une abondance de vin, dit-on en Bourgogne. Celui qui voit deux corneilles voler ensemble recevra sous peu une somme d’argent. Voir plusieurs pies est un prĂ©sage d’animaux très heureux. Le chant du rossignol promet de la joie : celui du coucou promet de l’argent.

La poule contrefaisant la voix du mâle est un funeste présage, de même que la poule qui chante avant le coq le matin. Ce sont deux exemples d’inversion, qui est toujours un signe auquel il faut prendre garde. Les poules qui rentrent au poulailler annoncent la pluie.

Les Mammifères

Les mammifères sont les animaux les plus proches de nous dans le règne animal : l’homme lui-même est un mammifère, faisant partie de l’ordre des primates. Il n’est donc pas étonnant que les mammifères nous soient familiers. Certains mammifères domestiques sont les compagnons de l’humanité depuis la nuit des temps.

Si en allant faire une visite à quelqu’un on rencontre sur son chemin des moutons, la visite sera joyeusement accueillie. Si en sortant de chez soi on rencontre un âne, les projets n’aboutiront pas. Quand un âne se roule dans la poussière on peut être sûr qu’il ne pleuvra pas, mais s’il a les oreilles dressées la pluie menace.

Remarquons que l’âne, le plus méprisé des animaux domestiques, est souvent pris par les philosophes comme un symbole de la sagesse. L’âne, simple et sans malice, accède de Balaam voit l’ange de Dieu que son maître Balaam ne voit pas et celui-ci la frappe. L’âne est le messager de la vérité d’après Victoire Hugo.

Voir un lièvre courir devant soi est un mauvais signe, si cela se passe un samedi matin, c’est toutefois le signe d’une richesse à venir. Tuer un lapin est de très mauvais augure. Apercevoir une belette est un signe redoutable.

Quand des souris apparaissent dans une maison, cela annonce un déménagement prochain.

Dans les Pyrénées, où il y avait de nombreux ours apprivoisés par les bateleurs, on disait que posséder un morceau d’étoffe qui a été sur la tête de cet animal empêche de devenir aveugle.

La rencontre d’un sanglier est de mauvais augure, mais la queue du sanglier est un porte-bonheur.

Les rats qui abandonnent un navire annoncent que celui-ci est sur le point de couler. L’expression est passé dans le langage courant. Ce qu’on sait moins c’est que les rats qui envahissent une maison présagent son écroulement.

Tuer un chien ou un chat porte malheur. Si l’on fait un vœu en apercevant un chaton, le vœu se réalisera, en revanche un chiot empêche les souhaits d’aboutir. Un chien ou un chat qui s’agite soudainement dans une maison annonce le mauvais temps. Lorsqu’un chat pousse des miaulements plaintifs à minuit, un mariage aura lieu dans la maison. La visite d’un chat noir étranger dans une maison porte bonheur. Mais croiser un chat noir dans la rue porte malheur. Le chat, et tout particulièrement le chat noir, représente depuis la plus haute antiquité le surnaturel : Les Égyptiens le vénéraient comme animal sacré. Nocturne, lunaire, le chat a été associé, au cours du Moyen Age, aux rites lucifériens : les chats se rendaient au sabbat, et les sorcières se transformaient en chats.

Lorsqu’un chat se lèche et fait sa toilette, cela annonce des visites dans la journée. Rencontrer un chat tôt le matin, avant le lever du Soleil, est un augure d’accident. Entendre un chat miauler le soir présage un malheur. Voici une pratique aberrante, tirée de la tradition de l’Inde, qui montre bien la fascination qu’exercent les chats et le pouvoir surnaturel qu’on leur prête : lorsqu’une femme désire beaucoup d’enfants, il faut qu’elle attrape un chat noir, qu’elle lui attache les quatre pattes et qu’elle le mette le soir dans le lit conjugal. Le matin suivant, le mari et la femme doivent demander sept fois, ensemble, au chat qu’il donne des enfants au ménage. Après sept jours, pendant lesquels le chat aura été bien nourri, ils laisseront partir l’animal, et si le chat revient ils seront certains d’avoir des enfants dans l’année.

Le chien partage avec le chat l’intimitĂ© des ĂŞtres humains : Gardien des maisons, il veille sur son maĂ®tre et lui montre son attachement, Ă  la diffĂ©rence du chat qui reste toujours impĂ©nĂ©trable : son ronronnement mĂŞme a quelque chose d’inquiĂ©tant. A minuit lorsqu’un pleure, la mort rĂ´de dans la maison. Les pleurs d’un chien sous une fenĂŞtre sont l’annonce que la mort guette les habitants. Ces prĂ©sages d’animaux expliquent pourquoi l’ont dit des chiens qu’ils hurlent Ă  la mort. Cette formule est Ă  prendre au sens propre. Perdre un chien signifie qu’une perte de fortune est Ă  prĂ©voir. Rencontrer une chienne pleine annonce des Ă©vĂ©nements heureux.

Les Reptiles

Les oiseaux sont les animaux de l’air, les mammifères ceux de la terre, les reptiles (et les amphibiens, qui leur sont traditionnellement associés) sont les animaux du feu. Cela peut surprendre, dans la mesure où de nombreux reptiles et tous les amphibiens vivent dans un milieu humide et aquatique, mais cette signification symbolique vient de leur constitution : couverts d’écailles, quelquefois cuirassés, ils font penser aux démons de l’enfer. Et la tradition veut qu’ils soient insensibles aux flammes, comme la célèbre salamandre.

Le crapaud n’a pas bonne rĂ©putation. Sa laideur y est pour quelque chose, c’est pourtant un animal inoffensif, et un crapaud rencontrĂ© le matin est un prĂ©sage d’animaux de bonheur pour la journĂ©e. Les joueurs disent que possĂ©der un lĂ©zard fait gagner au jeu. Mais la rencontre d’un lĂ©zard est de mauvais augure. Le camĂ©lĂ©on a la propriĂ©tĂ© bien connue de changer de couleur suivant le fond devant lequel il se trouve. Les personnes que le camĂ©lĂ©on fascine ont, d’après la tradition, l’humeur capricieuse et versatile.

Le serpent est le symbole de l’éternel retour, représenté par l’ouroboros, serpent qui se mord la queue. On sait que les serpents muent chaque année, c’est-à-dire changent de peau : l’ancienne peau se détache et une nouvelle la remplace. L’éternel retour est ainsi à la fois une mort et une renaissance, une fin et un renouveau. Le serpent symbolise aussi la connaissance et la duplicité, il est à peine besoin de rappeler le serpent tentateur de la Genèse, conseillant à Eve de manger le fruit de la connaissance interdite et introduisant ainsi le mensonge et le mal dans le monde. Un serpent aperçu du coté gauche est signe de malheur.

Il parait qu’une femme enceinte qui éprouve une attirance pour les serpents aura une fille : c’est ce qu’affirme la tradition orientale. Avoir une peur panique à la vue d’un serpent annonce une maladie.

Les animaux marins

Les animaux marins sont extrêmement mystérieux car ils ne nous donnent aucun renseignement sur notre propre existence. En effet, les animaux marins semblent appartenir à un autre monde : habitants de l’abîme, ils nous mettent en présence du mystère de ces étendues insondables.

Les plus inoffensif animalcule rencontré en nageant ou échoué sur le rivage évoque à notre imagination les monstres gigantesques qui hantent l’océan, presque inaccessibles à la curiosité des hommes.

Aussi les prĂ©sages d’animaux marins sont-ils peu nombreux et rĂ©duits aux plus familiers d’entre eux, c’est-Ă -dire ceux qui arrivent sur nos tables.

Quand une veuve vient de nouer une nouvelle amitié, il ne faut pas qu’elle mange de poisson, sous peine de voir cette amitié compromise. Manger beaucoup de poisson et de fruits de mer fait, dit-on, avoir des filles aux femmes enceintes. Voir un poisson s’échouer sur le sable annonce une heureuse surprise.

Au Pays de Galles, les femmes qui veulent se marier, pour connaitre le nom de leur futur mari, mettent une moule sur une ardoise et regardent les traces que forme l’animal en se tournant et se retournant sur l’ardoise, indiquant ainsi l’initiale de l’époux.

Trouver une perle dans une huĂ®tre est un très bon prĂ©sage d’animaux : c’est l’annonce d’un bonheur inespĂ©rĂ©.

Les Insectes

Les insectes sont des animaux étranges et inclassables. Ils peuplent l’eau, l’air et la terre, et on en compte plus d’espèces différentes d’insectes que tous les autres animaux réunis.

La fourmi, animal familier, est depuis toujours l’exemple de la sagesse, de la prudence et de la prévoyance. On la retrouve avec cette signification aussi bien dans la Bible que dans les fables d’Esope, et une célèbre fable de La Fontaine. Un nid de fourmis dans une maison indique richesse à venir, et on disait autrefois qu’il faut donner du sucre aux fourmis pour s’attirer la bonne fortune.

Trouver un insecte dans un fruit est l’indice d’une maladie. Un essaim d’abeilles qui s’envole et cherche un autre gîte est une perte de fortune pour celui qui l’aperçoit. En Allemagne, on dit, selon la tradition, qu’il ne faut jamais acheter des abeilles mais seulement les échanger.

Un jeune homme qui aperçoit une abeille volant près de lui aura l’amour d’une jeune fille, si elle le pique, c’est lui qui tombera amoureux (l’amour est traditionnellement représenté sous les traits d’un archer ailé décochant ses flèches).

Si une jeune femme voit sur sa robe un papillon, le prĂ©sage d’animaux indique qu’elle se mariera bientĂ´t. Le papillon en gĂ©nĂ©ral est messager de bonnes nouvelles, Ă  l’exception du sphinx tĂŞte de mort, ainsi appelĂ© parce que le dessin de ses ailes dĂ©ployĂ©es Ă©voque un crâne. Si une femme mariĂ©e voit un papillon se poser sur son bras droit, elle aura un garçon, si c’est sur le bras gauche ce sera une fille.

L’araignée est associée, la plupart du temps, aux insectes. Pourtant ce n’en est pas un : elle fait partie des arachnides et non des insectes (elle a huit pattes, les insectes n’en ont que six). Mais sa ressemblance avec eux explique aisément la confusion. Une araignée qui tombe du plafond annonce un héritage. Si une jeune femme trouve une araignée sur sa robe, elle sera victime de l’amour. Les grosses araignées indiquent généralement la richesse et les gains. Une petite araignée que l’on trouve sur soi indique une somme d’argent à recevoir.

Les prĂ©sages d’animaux
4.8 (96.28%) 43 votes